Les 7 bonnes raisons pour l’Europe de changer de stratégie économique vis à vis des Biotechs innovant dans la recherche sur la résistance aux antimicrobiens

La pandémie en cours a souligné la nécessité d’anticiper les futures crises sanitaires. À cet égard, BEAM Alliance, association représentant plus de 60 petites et moyennes entreprises biotechnologiques européennes innovant dans la recherche sur la résistance aux antimicrobiens et ses partenaires mondiaux appellent à de nouveaux modèles d’incitation économique pour s’attaquer rapidement au problème croissant de la résistance aux antibiotiques.

BEAM Alliance a identifié 7 bonnes raisons pour l’Europe de changer de stratégie économique vis à vis des Biotechs innovant dans la recherche sur la résistance aux antimicrobiens  (AMR):

1. Les travaux de surveillance en cours ont mis en évidence l’essor mondial de la résistances aux antimicrobiens, indiquant le risque d’épidémie à tout moment, comme déjà expérimenté avec le gène NDM-1 résistant aux antibiotiques.

2. L’accès limité aux médicaments, bien que cela affecte plus de pays à revenus faibles et intermédiaires que l’Europe, peut conduire à une mauvaise utilisation des médicaments disponibles et, à son tour, à une augmentation de la résistance qui peut se propager davantage dans le monde.

3. L’approvisionnement en antibiotiques génériques peut connaître des pénuries.

4. Moins de 5% de capital-risque dans la R&D pharmaceutique a concerné le développement des antimicrobiens entre  2003 et 2013 (AMR Review, 2016) alors que les besoins de santé publique sont non satisfaits. 

5. Le domaine de la résistance aux antimicrobiens suscite actuellement très peu d’intérêt, malgré l’urgence sanitaire qu’elle représente. En conséquence, la valorisation des entreprises biotech AMR a atteint des niveaux bas sans précédent.

6. Dans le cadre réglementaire actuel les antimicrobiens sont souvent testés dans des essais de non-infériorité (ndlr :La relation dose-effet des antibiotiques étant « plate » et les essais étant peu sensibles car incapables de discriminer 2 niveaux de dose ou 2 stratégies d’administration)  conduisant à des situations complexes lors du processus de valorisation des prix.

7. Enfin, l’un des principaux risques environnementaux associé à la fabrication, la consommation et les rejets pharmaceutiques sont la croissance et propagation de la résistance aux antimicrobiens.

Le développement des produits AMR fait donc face à une série de défis, expliquant en partie pourquoi si peu de composés sont arrivés sur le marché au cours des dernières décennies. Cela ne changera pas l’avenir si rien n’est fait, et il risque de s’aggraver.
Cette situation alarmante nécessite une réponse rapide et globale de l’UE.

BEAM Alliance appelle ainsi à un ensemble pratique de solutions à inclure dans la future stratégie pharmaceutique européenne, pour permettre à l’Europe de jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens et la survie de cet écosystème industriel stratégique, composé principalement de PME.

Traduction issue du document publié le 10/07/20 par Beam Alliance « BEAM Alliance’s Reflection paper on the EU Pharmaceutical Strategy Roadmap ».

—————————————————————–

https://beam-alliance.eu/

 

La une de nos adhérents

L’interview focus adhérent : iMEAN

iMEAN est une start-up en bio-informatique basée à Toulouse spécialisée dans la modélisation in silico d’organismes vivants. En développant des […]

Ambiotis et Vibiosphen contribuent à la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques contre le SARS-COV-2

Vibiosphen et Ambiotis, deux entreprises membres de BIOMED Alliance, se sont rapprochées durant cette période particulière afin de mettre en […]

Scanelis développe un test Covid-19 adapté au contrôle de l’environnement

Ce test a été conçu par l’équipe de R&D de Scanelis dans le cadre d’un appel à projets lancé par […]

Notre actualité

Le CNES et Nubbo s’associent pour créer l’incubateur TechTheMoon

le CNES et Nubbo s’associent pour créer l’incubateur TechTheMoon dédié aux startups qui développent des innovations pour une future exploration […]

Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration pour le traitement de la maladie de Parkinson

Oncodesign est une entreprise biopharmaceutique, membre de BIOMED Alliance qui répond aux gaps d’innovation de l’industrie de la santé par […]

La résistance aux antimicrobiens, les essais cliniques et la santé numérique, axes stratégiques du G7

Dans leur feuille de route communiquée ce 05 juin, les ministres de la santé du G7, tirent les leçons de […]